• english
  • french

Les résultats des tests sont arrivés. Ils ne disent rien que nous ne savions pas - que les gosses n’ont rien de sérieux - mais c’est toujours bon de le voir confirmer.

Manu a toujours une minuscule hémorragie intraventriculaire de Grade 1 (le plus bas) - des petits vaisseaux sanguins dans le cerveau qui ont cassé. Ça devrait se résorber dans les semaines à venir. Apparemment, ça fait partie de la croissance normale du cerveau et dans la plupart des cas, ça disparait avant la naissance; c’est pour ça qu’on le voit plus fréquemment chez les prématurés.

Max est toujours entre deux eaux. Le test génétique de Merritt est revenu peu concluant, le mien montre que je suis porteur du gène de la galactosémie, donc nous ne savons pas si Max sera porteur comme moi (pas de problème sauf s’il décide d’avoir des gosses avec une porteuse du gène) ou s’il a la forme bénigne de la galactosémie, appelée Galactosémie de Duarte, auquel cas il devra faire un régime sans lait, ou bas en lait, pendant les premiers 6 à 12 mois. Nous aurons des résultats sûrs dans 90 jours mais au moins, la très sérieuse Galactosémie Classique a été écartée.

Tags:
  • english
  • french
Deux semaines au lit: $75.000
Deux semaines au lit: $75.000

Million Dollar Babies. Non, ça n’a rien à voir avec le film de Clint Eastwood. C’est juste l’histoire d’une simple famille Américaine de classe moyenne avec deux gosses qui sont nés un peu trop tôt.

Nous avons reçu la facture de l’hôpital pour les deux premières semaines que Merritt a passé au lit: 75.000 dollars. Ça fait plus de 5300 dollars par jour - 5100 pour le lit et 200 pour trucs divers (comme le cachet de vitamines à 15 dollars pièce, ou la joyeuse Conseillère en Allaitement qui entre dans la chambre, se présente “Bonjour, je suis Sally et je vais vous expliquer comment allaiter votre bébé” puis reste 10 minutes et vous charge 85 dollars pour le service).

Mais Merritt et restée 3 semaines et demi, donc le total pour la mise au lit devrait être de 130,000 dollars. Ajoutez les coûts d’une césarienne, 30.000 dollars, et son total atteint 160.000 dollars.

Maintenant si la chambre où Merritt était vaguement suivie coûte déjà 5 plaques la journée, combien ça sera pour les bambins ? On a fait un pari et demandé à l’infirmière: le résultat (accrochez-vous bien) se monte à 10.000 dollars par jour. Chacun, bien sûr.

Max & Manu sont nés à 29 semaines et demi et on peut facilement estimer qu’ils resteront 6 semaines dans le Service de Soins Intensifs pour Nouveaux-Nés. Total: 6 semaines * 7 jours par semaine * 10.000 dollars par jour * 2 bébés = 840.000 dollars.

Donc le Grand Total pour amener nos deux précieuses petites personnes sur une planète déjà surpeuplée se trouve être de 160.000 + 840.000. Et c’est…

BINGO ! UN MILLION DE DOLLARS !
Merritt et moi avons dégoté les Bébés à un Milion de Dollars !!!
 
et je peux vous assurer que nous les aimons déjà bien plus que ça…
- - - - - - - -

 

Heureusement, tout ça sera pris en charge par l’assurance de Merritt (ce n’est que justice, ces bébés, c’est son idée après tout - vous savez, les femmes…), une assurance publique qui vient de l’État de Californie et lui permet de choisir son docteur.

Maintenant imaginez si un programmeur comme moi couvert par Kaiser (une assurance privée qui est cotée comme moyenne en termes de soins mais la meilleure en Californie pour la couverture) décidait d’étendre sa couverture à sa femme et ses gosses… Combien cela lui coûterait-il ? Entre 800 et 1000 dollars par mois plus 7000 dollars par an. Total: jusqu’à 19.000 dollars par an. Et il ne serait même pas libre d’aller voir les meilleurs docteurs en ville. Il serait coincé avec les docteurs employés par la même compagnie qui assure sa santé (un peu comme si votre société d’assurance automobile employait une armée de mécaniciens pour maximiser ses profits). Beurk !

Et qu’est qui arrive si le programmeur ne peut pas raquer 20 plaques par an pour les soins de santé ? Facile: il reçoit la facture pour un million. Pourquoi les Américains ne veulent pas d’un système de santé organisé par des médecins et géré par le public plutôt qu’exploité par les conseils directoires de sociétés privées, ça me dépasse…

Tags: