Pierre has really gone crazy with blogging. He’s quite up to date, en vogue, tres currant w/ the stories! So, after a 3 month hiatus in the high Alps of Pregnancy, I too finally have a second to tell my own tale of how it all went down, and how Max and Manu finally made it through the portal of life.

The Power of One
The Power of One

But like Superman, when he became so angry at some personal injustice that he flew at supersonic speed against the earth’s rotation — causing it to reverse it’s spin, and thus reverse time, we have to go back a few months, when I was tipping the scale at 160 lbs and still had 2 fish swimming around in my basket.

My entire pregnancy had been fluent, effortless, and I assumed it was going to continue as Pierre and I made our way to Parinatal, a clinic specializing in high-risk pregnancy. 2 weeks prior the doctors had instructed me to take it easy and rest. I had found it impossible to stay put, as though bed rest would be the death knell of my independence.

Pierre began to worry, asking, “How much will it take to get you to go lay down?”
“I dont know.” I said. I waited, looking at him. How much would it take?
He offers, “$20 bucks … How about $20 bucks, will that get you down? Go lay down for an hour and I’ll give you $20 bucks”
“Cool”

That worked a few days…

Max, not quite ready for the world.
Max, not quite ready for the world.

At Parinatal, the doctor took one look at the ultrasound and he says to me, “Your cervix is only 7cc, I need you to check into ER today. Don’t waste time, quit your job (like I have one), stop everything. Go to ER”.
As soon as I can throw everything in a bag, I arrive at the ER, they take my vitals, shoot me up with steroids (to help the lungs and brain of Max and Manu develop quickly in case of pre-term delivery), and put me on strict bed rest. I am only at 27 weeks.
 
 

Planet Saturn
Planet Saturn

I am hooked up to 3 monitors around my belly. 2 are for the heartbeats of the kiddos and the other is to measure my contractions. It records all this on a trail of paper (see pic below) which streams out 24 hours per day killing 100s of trees in it’s wake.

Meanwhile, the twins are alive under my skin. They kick hard enough now that they’ve bruised my organs and a rib. Best of all is when their fists and elbows push up through my stomach and swim under the skin, a bit like Freddie Kruger #3 when all the souls he’d captured were trying to escape his body. I watch intently — their captivated audience.

Bed Rest ain’t for the meek.
Bed Rest ain’t for the meek.

After 3 days here I, without solicitation, have an OBY, a high risk specialist, a lactation specialist, a creative arts organizer, a chaplain, a manicurist, an adviser for preterm delivery, a social worker, and countless nurses all stop by my bedside to insure my well-being while on bed rest. The hospital wants to insure that patients don’t grow depressed (which is very common). For me, bed rest is a holiday. My room even has a better view and address than our apartment!

Bed rest ain’t cheap though. It’s so not cheap, that Pierre and I set up a poll for our readers to guess just how cheap it isn’t. Unfortunately, Pierre was too excited and he spilled the beans, so you know by now….

$5000+ per day. Had I known, I would have been demanding Henna tinctures and monkeys to pick lint from my hair.

So, I am on bed rest for the next several weeks, if not months. I must say, I have not slept this well in years. Is it worth $5000 per night? … It depends on who’s paying.

Best Rest Homies - 27 weeks and counting
Best Rest Homies
Tags: |
  • english
  • french

Le week-end dernier, nous sommes allés à Babies’R'us. J’ai capturé pour la postérité cette photo que, je sais, une certaine Maman Grooms et un tas de copains ricaneurs n’auraient jamais cru voir un jour. Nous sommes arrivés au milieu de l’après-midi et repartis à 22 heures passées, de loin les derniers clients, et plus légers de 950 dollars.

Pour ceux d’entre vous qui ne vivent pas aux États-Unis, Babies’R'us est le supermarché où vous pouvez trouver tout ce dont vous avez besoin pour un bébé, sauf le bébé lui-même. Pour le bébé, c’est simple: suivez Brad et Angelina qui ont démarré la mode et allez vous servir au Vietnam. Ils en ont littéralement des tonnes là-bas à 25.000 dollars pièce (à peu près 4000 dollars la livre ou 5500 euros le kilo: c’est un business très profitable). Ça semble un peu raide à première vue mais au moins vous êtes assurés d’obtenir le modèle que vous voulez, en pleine santé et tout, pas comme la Fécondation In-Vitro à 15.000 dollars la passe et des taux de succès douteux.

Mais bon, ne laissons pas ces petites considérations gâcher notre plaisir: nous sommes revenus avec la voiture pleine à craquer de délices et nous sommes impatients d’avoir nos deux petites merveilles avec nous.

An Authentic Mother Hen
Une vraie mère poule
Tags: |
  • english
  • french
Deux semaines au lit: $75.000
Deux semaines au lit: $75.000

Million Dollar Babies. Non, ça n’a rien à voir avec le film de Clint Eastwood. C’est juste l’histoire d’une simple famille Américaine de classe moyenne avec deux gosses qui sont nés un peu trop tôt.

Nous avons reçu la facture de l’hôpital pour les deux premières semaines que Merritt a passé au lit: 75.000 dollars. Ça fait plus de 5300 dollars par jour - 5100 pour le lit et 200 pour trucs divers (comme le cachet de vitamines à 15 dollars pièce, ou la joyeuse Conseillère en Allaitement qui entre dans la chambre, se présente “Bonjour, je suis Sally et je vais vous expliquer comment allaiter votre bébé” puis reste 10 minutes et vous charge 85 dollars pour le service).

Mais Merritt et restée 3 semaines et demi, donc le total pour la mise au lit devrait être de 130,000 dollars. Ajoutez les coûts d’une césarienne, 30.000 dollars, et son total atteint 160.000 dollars.

Maintenant si la chambre où Merritt était vaguement suivie coûte déjà 5 plaques la journée, combien ça sera pour les bambins ? On a fait un pari et demandé à l’infirmière: le résultat (accrochez-vous bien) se monte à 10.000 dollars par jour. Chacun, bien sûr.

Max & Manu sont nés à 29 semaines et demi et on peut facilement estimer qu’ils resteront 6 semaines dans le Service de Soins Intensifs pour Nouveaux-Nés. Total: 6 semaines * 7 jours par semaine * 10.000 dollars par jour * 2 bébés = 840.000 dollars.

Donc le Grand Total pour amener nos deux précieuses petites personnes sur une planète déjà surpeuplée se trouve être de 160.000 + 840.000. Et c’est…

BINGO ! UN MILLION DE DOLLARS !
Merritt et moi avons dégoté les Bébés à un Milion de Dollars !!!
 
et je peux vous assurer que nous les aimons déjà bien plus que ça…
- - - - - - - -

 

Heureusement, tout ça sera pris en charge par l’assurance de Merritt (ce n’est que justice, ces bébés, c’est son idée après tout - vous savez, les femmes…), une assurance publique qui vient de l’État de Californie et lui permet de choisir son docteur.

Maintenant imaginez si un programmeur comme moi couvert par Kaiser (une assurance privée qui est cotée comme moyenne en termes de soins mais la meilleure en Californie pour la couverture) décidait d’étendre sa couverture à sa femme et ses gosses… Combien cela lui coûterait-il ? Entre 800 et 1000 dollars par mois plus 7000 dollars par an. Total: jusqu’à 19.000 dollars par an. Et il ne serait même pas libre d’aller voir les meilleurs docteurs en ville. Il serait coincé avec les docteurs employés par la même compagnie qui assure sa santé (un peu comme si votre société d’assurance automobile employait une armée de mécaniciens pour maximiser ses profits). Beurk !

Et qu’est qui arrive si le programmeur ne peut pas raquer 20 plaques par an pour les soins de santé ? Facile: il reçoit la facture pour un million. Pourquoi les Américains ne veulent pas d’un système de santé organisé par des médecins et géré par le public plutôt qu’exploité par les conseils directoires de sociétés privées, ça me dépasse…

Tags:
  • english
  • french

 

That will get you started
That will get you started



10.475 dollars pour la procédure de base…
3.500 dollars pour les médicaments…
250 dollars pour un test ici…
400 dollars pour un test là…
et ça continue… et ça continue…

En fin de compte, nous n’avons toujours pas calculé combien exactement nous avons dépensé sur ses gosses. Mais une chose est sûre, ils nous le paieront un jour. J’ai gardé les factures, bien rangées dans une boite avec un faux arbre de Noël que nous avons trouvé sur le trottoir.

Le jour où ils commenceront à faire chier, le jour où ils me traiteront de vieux con, je serai là avec mes factures pour leur montrer que je les ai aimés un jour - et je leur demanderai la monnaie de ma pièce.

Et encore heureux qu’ils soient deux: au moins ils pourront partager la note.

Tags: | |

On my visits to the clinic, most of the women looked in their mid to late 30s, though I saw 20 year olds to 45 year olds. They seemed very normal, upper middle class, and definitely white. Everyone was always white except for one Asian woman. Pierre made a joke once in the waiting room but the woman just stared at him. Fertility clinic is no place for joking.

During one visit, the clinic staff said to me that I was unusually calm and that most women are extremely nervous to the point of anxiety. They want the baby so bad that it leads to that much stress. I am guessing many women are on their 2nd or 3rd attempt, dealing with 6 figure credit card debt and possibly a lot of relationship/marriage tension… in which case I would be full-on stress-disorder as well.

Pierre and I were fascinated with IVF data. Maybe you will be too:

“The average, median cost per IVF cycle in 2002 in the US was about $12,000 plus $1,000-3,500K for medication, and the cost per actual live birth was $65,000+.

“However, if you take into account all the failures and repeat attempts at IVF, the average, overall cost per IVF resulting in a live birth in the United States is over $100,000!

In France, all of this would have been free. We couldn’t go, though, because of Pierre’s job. But if it doesn’t work on the first attempt, we’ll probably have no choice but to fly over to a nation that cares a bit more about its people (and helps them give birth to future tax-payers, which isn’t a bad investment if you ask me).

——-
Chances of a live birth resulting from IVF based on age:

40 to 42 years old: 14%

We were very very lucky.

Tags: |